Vouloir créer une start-up dans le conseil à 52 ans, pourquoi cette folie ?

Alors que j’aurais pu attendre la retraite en CDI même si c’est moins tranquille qu’il y a quelques années, il me restait seulement une douzaine d'années à faire…

Sans expérience, mes chances de réussite sont ridicules dans le domaine de l’entreprenariat, encore plus dans le cadre de la start-up  ! Pourtant je m’accroche car mon intuition me dit que l’économie collaborative n’a pas encore donné tout son potentiel…

Une place de marché de type C2C (entre particuliers) dédiée au conseil devrait aider des millions de gens à renforcer leur agilité et pas seulement les salariés !

C’est un bon moyen de faire face à la précarité qui s’installe peu à peu…

Ce concept de place de marché n’est pas encore répandu, il reste prometteur mais excessivement difficile à maitriser ! Alors je m’accroche, je m’accroche en faisant confiance à ma créativité !

C’est passionnant !