Agilité vs précarité

Croire que l’agilité professionnelle du salarié peut supprimer la précarité du monde du travail n’est pas un bon calcul, la précarité dépend de facteurs comme la souplesse du marché du travail et la situation économique du pays…

Remarquons qu’une souplesse accrue du marché du travail engendre logiquement du dynamisme et aussi de la précarité, car on embauche et on débauche plus facilement !

Alors l’agilité pourrait plutôt faire mieux vivre cette précarité, la rendre moins handicapante en augmentant l’adaptabilité et donc la capacité de rebond du salarié.

Dans ce cas, pourquoi ne pas imaginer plus de projets professionnels lancés par les salariés grâce à une mobilité désormais beaucoup plus envisageable !

Développer l’agilité est une méthode efficace pour sécuriser le parcours professionnel car elle s’entretient aussi en dehors de l’entreprise.