5 millions de retraités peuvent conseiller 23 millions de salariés

Dans mon billet «  pourquoi pas un entretien annuel d’agilité pour tous les salariés » , je parlais de l’aide que les retraités pouvaient apporter aux 23 millions salariés français.

Cela parait étonnant mais il ne faut pas oublier que l’expérience de la vie professionnelle ne s’apprend pas à l’école, il n’y a que les retraités pour en parler en toute connaissance.

Tous les retraités ne peuvent pas donner des conseils pour une simple raison simple de santé, mais les plus jeunes peuvent le faire, sur un total d’environ 15 millions, il y en aurait au moins 5 millions suffisamment valides pour le faire.

Cinq millions de retraités (ou de conseillés amateurs) seraient suffisants pour représenter quasiment tous les métiers, il y a donc une grande chance que chaque salarié trouve quelqu’un à qui demander conseil.

Le rapport est intéressant, un retraité conseillé pour 5 salariés, cela permettrait à ceux-ci  d’avoir un à plusieurs entretiens par an pour parler de leurs projets professionnels ou de leurs difficultés.

Ces conseils pourraient se donner sous la forme d’entretiens qui peuvent être payants de l’ordre de quelques euros pour mettre du beurre dans les épinards des retraités.

Bien sûr, il n’est pas question ici de concurrencer les coaches professionnels  issus des cabinets de recrutement mais de permettre à quelques millions  de salariés d’être accompagnés à faible coût dans leurs projets.

Je reste persuadé que l’agilité doit s’entretenir en bénéficiant de conseils réguliers tout au long de la carrière professionnelle même quand le salarié est en poste, l’aboutissement de projet professionnel sera facilité par les conseils que l’on peut recueillir auprès de plusieurs personnes.

Reste à trouver le moyen de mettre en relation salariés et retraités, on pourrait imaginer un site WEB qui rassemblerait tous les volontaires…

A l’heure de l’uberisation de l’économie, ce nouveau service serait relativement innovant, je vais approfondir cette idée…